Votre animal a été heurté par un véhicule

CONDUITE EN CAS D'URGENCE
 
EN PRIORITE : Eviter tout risque de suraccident :
  • Dégager l'animal victime.
  • Si l'animal est capable de se déplacer par lui-même : placez-le au calme et au chaud. Couvrez-le, réconfortez-le. Vous pouvez le faire boire en petite quantité. Si vous constatez une forte boiterie soutenez-le ou portez-le en fonction du poids en respectant les conseils du tableau ci-dessous.
  • Si l'animal est conscient mais incapable de se lever et de se tenir debout : vous devez suspecter une lésion rachidienne. Il convient dans ce cas pour préserver les chances de guérison de conserver l'animal dans la position qu'il a adoptée. Dans la mesure du possible, ne le déplacez pas, couvrez-le, réchauffez-le, écartez les curieux et signalez le lieux de l'accident pour éviter un nouveau drame. Sinon, déplacez-le jusqu'à un lieu protégé en respectant les recommandations pour le transport d'un animal.
  • Si l'animal est inconscient : déplacez-le en respectant les recommandations pour le transport d'un animal blessé, en évitant toute manœuvre qui pourrait aggraver les lésions et en veillant notamment à maintenir la colonne vertébrale rectiligne. S'il ne respire plus, c'est-à-dire si vous ne voyez plus la poitrine et le ventre se soulever à chaque respiration, vous devez envisagez le décès de l'animal.

 

ARRETER LES SAIGNEMENTS

  • Pour arrêter les saignements, la méthode la plus simple et la plus efficace consiste à appuyer sur la plaie avec des compresses stériles ou avec un linge propre quand on a que cela à disposition. Vous pouvez également, sur l'extrémité d'un membre par exemple, réaliser un pansement par bandage très serré. Vous éviterez la pose d'un garrot qui dans tout les cas ne doit pas être maintenu plus d'une quinzaine de minutes.
  • Gardez l'animal allongé, tête basse.
  • Il peut être nécessaire de placer une muselière pour éviter toute morsure par l'animal lors des manipulations.

 

ALERTER LE VETERINAIRE D'URGENCE.

Quel que soit l'état de l'animal, il doit être présenté au vétérinaire. Un état de choc, une hémorragie interne peuvent se déclarer plusieurs heures après le traumatisme. Un réanimation médicale s'impose, les risques se situent surtout dans les six premières heures après l'accident.

 

INTERDIT DANS CE CAS

 

TENTER D'IMMOBILISER UN MEMBRE CASSE

La pose d'une attelle sur une patte cassée est une manœuvre extrêmement délicate et très douloureuse pour l'animal. En tentant de la réaliser vous-même, vous risquez fortement de provoquer des dégâts irréversibles (lésions vasculaires, tendineuses ou nerveuses) et d'aggraver la souffrance de votre compagnon. Le mieux est de le laisser dans la position qu'il a choisie parce qu'elle est la moins douloureuse. Contactez le vétérinaire qui fera les premiers soins sur place.

 

DESINFECTER UNE PLAIE AVEC DE L'ALCOOL

Utilisez plutôt des antiseptiques non agressifs pour les tissus organiques tels que BETADINE ND, HEXOMEDINE ND.

 

FAIRE BOIRE DE FORCE OU DONNER UN MEDICAMENT SANS L'ACCORD DU VETERINAIRE

 

QUELQUES CONSEILS POUR DEPLACER UN ANIMAL BLESSE

 

Si la victime est un chat... Si la victime est un chien...
Saisissez-le fermement par la peau du cou, Placez l'autre main sous la poitrine de l'animal en passant l'avant-bras entre les pattes arrières, Soulevez le chat et placez-le dans un panier de transport à fond rigide et à fermeture solide.

Un petit chien sera manipulé comme indiqué pour le chat. La colonne vertébrale doit être maintenue droite.

 

Pour déplacer un gros chien mieux vaut être deux. Une personne soulève la poitrine en plaçant un bras derrière les pattes avant, l'autre bras maintenant la tête et le cou.

 

L'autre personne soutient l'arrière-train avec un bras sous le ventre et l'autre sous les fesses.

 

Retrouvez le contenu de cette page sous forme de fiche conseil dans le blog VetoAdom ou directement téléchargeable ici.

 

© Copyright -