Les abcès post-traumatiques

Les abcès post-traumatiques sont très fréquents chez le chien et plus encore chez le chat. Ils sont le plus souvent la conséquence de bagarres entre animaux, avec griffades et morsures plus ou moins profondes et plus ou moins sévères.

 

A SAVOIR

 

Toute plaie, même minime, de type écorchure ou de la forme d’un point, occasionnée par la morsure ou la griffade d’un autre animal est potentiellement dangereuse et peut se compliquer par une infection locale.

Dans leur cavité buccale, les animaux hébergent de nombreuses bactéries, telles que des pasteurelles qui ne provoquent aucun désagrément à cet emplacement. Mais si ces germes sont inoculés sous la peau lors d’une morsure ou d’une griffure (puisque l’animal en se léchant en dépose sur les griffes), ils deviennent dangereux pour la victime.

 

Pour éviter une infection généralisée, l’organisme réagit très vivement par une forte réaction locale afin de circonscrire l’attaque bactérienne.

Une coque inflammatoire est créée, au centre de laquelle le pus contenant les germes détruits par les globules blancs s’accumule jusqu’à ce que la zone soit intégralement nettoyée. L’abcès est mûr. Il s’ouvre et se vide à l’extérieur en répandant le pus qu’il contient.

La peau à la surface de l’abcès se nécrose et s’élimine faisant place à une plaie purulente de plusieurs centimètres de diamètre qui mettra plusieurs jours à cicatriser avec des soins appropriés.

 

Sans traitement, la plaie risque de se fermer trop rapidement faisant renaître un abcès avec toutes les conséquences décrites auparavant et l’apparition à terme de cicatrices inesthétiques et handicapantes.

 

LES INSTANTS QUI SUIVENT

 

Toute morsure animale doit être présentée dans la journée au vétérinaire. Si la plaie est faiblement ouverte, elle ne sera pas suturée dans un premier temps.

 

Nettoyez la plaie au savon de Marseille et rincez abondamment. Désinfectez (attention pas d’éosine ou de mercurochrome sur les plaies) puis consultez le vétérinaire.

 

CONCERNANT LA PREVENTION DE LA RAGE :

  • S’il s’agit d’un animal dont le propriétaire est connu, demandez-lui le carnet de vaccination de son animal et informez-le qu’il doit prendre contact avec son vétérinaire dans les 24heures.
  • S’il s’agit d’un animal errant, prévenez la gendarmerie ou la police municipale pour qu’il soit recherché.

 

MOTIFS DE CONSULTATION

 

  • Toute plaie de morsure ou de griffure;
  • Toute zone mordue devenant de plus en plus douloureuse, gonflée et chaude;
  • Fièvre, abattement, manque d’appétit;
  • Ouverture d’abcès avec évacuation de pus abondant et nauséabond.

 

INTERDIT DANS CE CAS

 

Ne pas appuyer sur l’abcès, ni chercher à le percer avec une aiguille ou une lame de rasoir. Il est impératif de consulter le vétérinaire dans les 24 heures. Il administrera des antibiotiques spécifiques.

 

En attendant, appliquez de l’hexomédinetranscutanée ou des pansements alcoolisés si la plaie est totalement refermée. Quand l’abcès sera mûr, il sera incisé et nettoyé par le vétérinaire. L’intervention nécessitera dans la plupart des cas une tranquillisation poussée ou une anesthésie de l'animal.

 

Télécharger la fiche conseil.

 

© Copyright -