que faire en cas d'urgence ?

VOTRE CHIEN S’EST BRûLé

Brûlure chien

DEGRÉ D’URGENCE

Toute brûlure, même minime, doit être prise au sérieux car la guérison sans séquelles dépend de la cause, de l’étendue, et de la localisation.

 

L'urgence est vitale lors de brulures identifiées de 2ème ou 3ème degré.

Consultez sans délai un vétérinaire.

CONDUITE À TENIR EN CAS D’URGENCE / LES GESTES DE PREMIER SECOURS

Il est très important de garder votre calme. Votre animal est très certainement stressé et douloureux. Autant que possible, il faut éviter de lui communiquer votre stress, même si la situation vous parait très impressionnante. Parlez-lui calmement, rassurez-le.

Soyez vigilant à d’éventuelles morsures ! Votre animal est douloureux et pourrait avoir une réaction agressive si vous vous approchez de lui ou essayez de le manipuler, même s’il ne vous a jamais mordu ou n’a jamais été agressif. Soyez très vigilant à ses réactions lorsque vous l’approchez.

Lorsque la situation le permet, avant de réaliser les premiers soins, il est vivement conseillé de confectionner rapidement une muselière à l’aide d’un lacet, un chiffon, ou autres morceaux de tissu, afin de diminuer le risque de morsure. Ne jamais poser de muselière lorsque votre animal semble avoir du mal à respirer, ou présente des vomissements. La muselière ne doit être posée que le temps d’assurer les premiers soins.

Il est conseillé, si possible, d’apposer sur les zones brûlées un linge propre, humide et frais (éviter les compresses, le coton), en attendant la prise en charge d’un vétérinaire.

Contactez rapidement un vétérinaire.

 

En cas de brûlure et sans attendre, vous devez respecter la règle des 10/15 :

  • Refroidissez immédiatement la brûlure en faisant couler abondamment de l’eau froide (eau à 10° - 15°) sur la peau brûlée, pendant un minimum de 15 minutes, en maintenant l’embout du tuyau ou du robinet à 15 cm de la peau, sans pression.
  • Séchez la peau délicatement. Couvrez la blessure d’une compresse imbibée d’antiseptique à base d’iode ou de chlorhexidine sans alcool.
  • Réconfortez votre animal. Proposez-lui à boire, réchauffez-le pour prévenir un état de choc.
  • Si vous en avez dans votre pharmacie familiale, appliquez généreusement de la BIAFINE exclusivement, sur un demi centimètre d’épaisseur, ou à défaut, du tulle gras.
  • En attendant l’intervention du vétérinaire, couvrez la blessure d’une compresse ou d’un linge propre imbibé d’antiseptique à base d’iode ou de chlorhexidine sans alcool.

INTERDIT DANS CE CAS

  • Ne pas mettre d’alcool.
  • Ne mettez pas de gras, d’huile ou de beurre sur la blessure.
  • N’y mettez pas de glace.
  • N’y mettez pas de vinaigre, de dentifrice ou d’urine (recettes de grands-mères !).
  • Ne placez pas de coton hydrophile sur la blessure car cela laisse des fibres qui gênent la cicatrisation et favorisent l’infection.
  • Ne mésestimez pas la gravité de la brûlure parce que le pelage semble intact : toute brûlure doit être prise très au sérieux même en l’absence de lésions immédiatement visibles.

MOTIFS DE CONSULTATION / QUELS SYMPTÔMES ?

Si vous constatez l’une ou l’autre de ces situations, consultez le vétérinaire très rapidement. Dans les cas graves, votre animal devra être hospitalisé.

  • La brûlure touche la tête, les plis de flexion comme le coude, le genou ou les aisselles, les coussinets, le pourtour des orifices naturels comme la bouche, l’anus ou les organes génitaux.
  • La peau est couverte de cloques, ou bien elle est blanche ou noire, insensible et cartonnée (brûlure du 2ème et 3ème degré).
  • La brûlure est plus grande qu’une pièce de 2 euros chez un chat ou un chien

Les brûlures du 1er ou deuxième degré se caractérisent par des rougeurs locales et des bulles dermiques. La douleur est vive.

 

Les brûlures plus sévères consument le pelage et des couches plus ou moins profondes de la peau. La peau est couverte de cloques, ou bien elle est blanche ou noire, insensible et cartonnée (brûlure du 2ème et 3ème degré). La souffrance est intense se manifestant par des plaintes, des gémissements, de l'agitation ou au contraire un état de prostration, de stupeur et d'indifférence à l'entourage avec de possible réaction d'agressivité lors d'’approche des zones blessées.

À SAVOIR

Il est souvent très difficile d’évaluer l’étendue d’une brûlure.

Chez l’animal, la présence du pelage a certes un effet protecteur mais il faudra toujours se méfier de l’existence de lésions graves cachées par les poils. D’autre part, ce qui peut être une brûlure peu étendue chez un chien de race LEONBERG ou DOGUE ALLEMAND, prend des proportions bien plus importantes quand la victime est un chat ou un chien miniature.

Dans une maison ou dans un jardin, les sources potentielles de brûlures sont nombreuses. Il convient de les connaitre.

Parmi les accidents les plus fréquents citons : le passage du chat sur les plaques chauffantes, la casserole d’eau bouillante qui se renverse sur le dos du chien, l’éclat de braise provenant de la cheminée ou du barbecue, les bougies, etc.