Intoxication par les anticoagulants

Les rodenticides anticoagulants représentent la deuxième cause d’intoxication des chiens et chats en France après les insecticides. Ils représentent également 90% du marché des rotenticides

 

Un produit rodenticide (du latin, rodere , ronger) ou raticide est une substance active ou une préparation ayant la propriété de tuer certains rongeurs, considérés comme nuisibles par l'homme. Les anticoagulants de 2eme et 3eme génération (les plus récents) sont toxiques après une ingestion unique. Ils inhibent la formation de prothrombine (facteur de coagulation sanguine) et altèrent la perméabilité capillaire (favorisant l'extravasation sanguine spontanée). Le délai (3 à 4 jours en moyenne) entre l’ingestion de l’anticoagulant et l’apparition des signes cliniques complique le diagnostic.

 

Les hémorragies peuvent être visibles :

  • méléna (sang dans les selles),
  • épistaxis (hémorragies nasales) ,
  • saignements spontanés à travers le tissu cutané (plus particulièrement au niveau des doigts chez le chat ),
  • larmes de sang, hyphéma ( sang dans la partie antérieur de l’œil),
  • hématurie (sang dans les urines),
  • hématomes diversement localisés, hémothorax, hémopéritoine ...)

ou bien entraîner, en fonction de leur localisation, des signes cliniques comme de la toux, une boiterie ou des troubles nerveux...accompagnés de faiblesse et d’hypothermie.

 

A suspecter chez un animal présentant un affaiblissement inexpliqué, normotherme ou en hypothermie, ayant une possibilité d’accéder à des appâts toxiques ( sorties ).

 

TRAITEMENT

 

Ingestion récente d’anticoagulant avec absence de signes cliniques et coagulation normale :

  • Faire vomir l'animal : par administration d’apomorphine (agoniste dopaminergique) chez le chien ou d’un alpha agoniste chez le chat.
  • Charbon actif (1 à 5 g/kg) per os TOXICARB ND 20g/100ml
  • Traitement préventif avec de la Vitamine K1 à débuter immédiatement et qui sera maintenu pendant 3 à 5 semaines (si rodenticide 2eme génération). Si l’anticoagulant à été identifié la durée du traitement sera modulé en fonction de la molécule.

ALTERNATIVE SI LE RISQUE SEMBLE MINIME (quasi certitude que l’ anti coagulant a été éliminé) : possibilité de ne pas traiter à la vitamine K1 ; le temps de coagulation devra être contrôlé 72 heures plus tard.

 

Signes cliniques d’hémorragies et/ou coagulation allongées :

  • Traitement d’urgence Vitamine K1 par voie INTRA RECTALE ou IV lente). Devra être renouvelée 12 heures plus tard, puis relai per os. OXYGENOTHERAPIE
  • Perfusion (si déshydratation marquée) ou transfusion (si hématocrite < 20 % : chien et 15 % : chat) Couverture antibiotique large spectre
  • Réchauffement et maintien en HOSPITALISATION jusqu’au retour aux normes.

 

Télécharger la fiche conseil.

 

© Copyright -