L'état de choc

A SAVOIR

 

L’état de choc correspond à un état d’insuffisance circulatoire sévère caractérisé par une chute du débit cardiaque qui entraîne une perfusion sanguine inadéquate des tissus et des organes. Il en résulte un apport d’oxygène insuffisant avec une souffrance des cellules, et leur dysfonctionnement.

 

L’état de choc se complique rapidement et tend à s’auto-aggraver en l’absence de traitement efficace : Le sang devient plus visqueux et des caillots se forment spontanément en bouchant les artérioles Les reins sont moins perfusés avec pour conséquence une destruction des tubules et un état d’urémie.

 

En fin de compte, un état de défaillance généralisée de nombreux organes se développe et l’animal meurt.

 

Le choc peut avoir diverses origines : 

  • Traumatique lors d’hémorragie importante ou lors d’atteinte neurologique (une perte de 10% du volume sanguin déclenche un état de choc).
  • Cardiogenique lors de maladie grave du myocarde.
  • Infectieuse lors notamment d’infection par des bactéries sécrétant des endotoxines ou lors de septicémie.
  • Allergique lors de choc anaphylactique.
  • Hypovolémique lors de fuites hydriques organiques excessives (diarrhées, vomissements, insuffisance rénale).

 

RECONNAITRE L’ETAT DE CHOC

 

  •  Animal incapable de réagir, faiblesse extrême, niveau de conscience altérée
  • Extrémités des pattes froides
  • Pâleur des muqueuses buccales et conjonctivales
  • Respiration accélérée

 

CE QU’IL FAUT VERIFIER

 

Votre animal a subi un accident, un traumatisme violent, présente des diarrhées ou des vomissements, est atteint d’insuffisance rénale, présente l’un ou l’autre des signes de l’état de choc ?

OUI : consultez d’urgence un vétérinaire. Il est indispensable d’agir très vite. Le traitement de l’état de choc repose essentiellement sur la perfusion intra veineuse de liquide iso ou hypertonique pour corriger l’hypovolémie sanguine et sur l’oxygénothérapie. L’identification de la cause de l’état de choc (hémorragie, traumatisme crânien, infection, pathologie cardiaque...) et son traitement compléteront la thérapeutique générale et permettront la survie de l’animal.

 

EN ATTENDANT LE VETERINAIRE

 

  • Couvrir l'animal avec des couvertures chaudes et le réchauffer,
  • Placez-le avec les membres surélevés et la tête basse,
  • Ne lui donnez aucun médicament,
  • En absence de vomissements, lui faire avaler de l’eau sucrée
  • Pratiquer massage cardiaque et respiration artificielle si défaillance respiratoire ou cardiaque.

 

Télécharger la fiche conseil.

 

© Copyright -