Déroulement de la mise bas

CHEZ LA CHIENNE 

  • Durée de gestation moyenne : 63 à 65 jrs.
  • Relâchement vulvaire très net 48h avant le part.

 

Le taux de progestérone s’effondre dans les 48h avant la mise bas déterminant une chute de la température rectale (signe de Lieberger). Baisse de 1°C par rapport à la moyenne des jours précédents. La température remonte juste avant les naissances. Dilatation du col de l’utérus 1 à 6 heures après la chute de température. Début des contractions abdominales 24 heures après la chute thermique.

 

L’écoulement de la glaire cervicale est souvent remarqué par les propriétaires, elle signale l’ouverture du col et l’imminence du début du part. Elle est suivie de l’écoulement des eaux fœtales 30 min à 2 heures avant le premier chiot. En général, la mise bas se produit en 4 à 8 heures, avec des extrêmes pouvant aller jusqu’à 24 à 36 heures chez les primipares ou pour les portées de 10 chiots et plus. Le délai moyen entre l’expulsion de chaque chiot est de 20 à 30 minutes (de quelques minutes à 1h 30).

 

Rappel réflexe de FERGUSON : l’arrivée du chiot au passage du col et du vagin déclenche des contractions abdominales réflexes.

 

Le chiot apparait recouvert de l’amnios qui se rompt spontanément ou par le léchage de la mère en quelques minutes. Le placenta suit chaque chiot dans les 15 minutes qui suivent.

 

Quand les expulsions sont rapprochées, la naissance du deuxième chiot peut précéder l’expulsion du placenta du précédent. Le premier chiot sort souvent plus lentement. En fin de mise bas, du fait de la fatigue, les délais sont également augmentés. On a pu observer des chiennes expulsant leurs derniers chiots 12 à 24 heures après un repos apparent.

 

RECONNAITRE LES DYSTOCIES

Une Dystocie est un accouchement difficile nécessitant l’intervention du vétérinaire.

 

Les signes caractéristiques des dystocies sont :

  • Absence de signes de mise bas 24 heures après la chute de température
  • Délai de 2 heures entre la naissance de deux chiots dépassé
  • Part ayant débuté depuis plus de 12 heures (sous réserve de connaitre le nombre de chiots attendus)
  • Contractions faibles, improductives, début d’accouchement normal puis interruption
  • Contractions infructueuses et douloureuses (risque de torsion ou de rupture utérine)
  • Apparition fugace d’un chiot à la vulve non expulsé dans la demi-heure suivante
  • Chiot bloqué dans la filière pelvienne (dystocie par obstruction : disproportion fœtus – mère , anomalie de la filière pelvienne et des voies génitales ou présentation fœtale anormale)
  • Tremblements et épuisement de la chienne

 

SOINS AUX NOUVEAUX NES

 

  • La perméabilité des voies respiratoires est immédiatement vérifiée, on les dégage des membranes et des mucosités, tête en bas.
  • Les chiots sont soigneusement séchés et frictionnés.
  • Soins et désinfection de l’ombilic. Couper le cordon à 1 cm du ventre du chiot si la chienne ne l’a pas fait naturellement (placer une ligature avec un fil de couture à l’extrémité).
  • Placer les chiots au chaud (T ° supérieure à 31/32°C), dans un couffin recouvert de tissu propre et isolé, jusqu’à ce que la mère soit apte à s’en occuper.

 

 

 

CHEZ LA CHATTE

  • Durée de gestation moyenne : 59 à 63 jrs

 

La chute de la progestérone dans les 24h avant la mise bas déterminant une chute de la température rectale (signe de lieberger).

 

Baisse de 1°C par rapport à la moyenne des jours précédents. La température remonte ensuite juste avant la naissance.

 

Les prodromes durent environ 2 heures mais le début des contractions et du relâchement du col peut durer 12h.

 

L’expulsion de chaque chaton dure de 1 à 30 minutes. Les intervalles entre les naissances durent de quelques minutes à 2 heures.

 

L’accouchement se déroule en moins de 6 heures pour 86% des animaux.

 

NB : UNE PARTICULARITE DE LA PARTURITON CHEZ LA CHATTE : LE TRAVAIL INTERROMPU.

Chez certaines femelles, après quelques expulsions fœtales les contractions s’arrêtent et l’accouchement semble terminé, cependant une palpation peut révéler la persistance d’un ou plusieurs chatons in utero. Sans aucune intervention, le travail reprend spontanément 12 à 48 heures plus tard avec naissance de chatons parfaitement viables.

 

RECONNAITRE LES DYSTOCIES

  • Contractions inefficaces 4h après le début du part
  • Contractions inefficaces 2h après la naissance du chaton précédent
  • Arrêt des contractions avec chatte épuisée
  • Pertes vulvaires malodorantes, purulentes, hémorragiques

 

 

 

CHEZ LA FURETTE

  • Durée de gestation moyenne : 41 à 43 jours
  • Nombre de petits par portée : 6 à 9 (jusqu’à 18)
  • Sevrage : 6 à 8 semaines.

Peu de tuméfaction des mamelles avant mise bas, construction d’un nid, léchage vulvaire quelques minutes avant le début du part.

 

Le part doit se dérouler en 3 heures, maximum 1 h entre chaque naissance. Manipulation possible des furetons dès la naissance.

 

 

 

LES RONGEURS ET LAGOMORPHES

ESPECES LAPIN CHINCHILLA OCTODON COBAYE
DUREE GESTATION 30 à 35 jrs 110 à 130 jrs 90 jrs 60 à 70 jrs
NB DE PETITS /PORTEE 5 à 7 1 à 5 6 2 à 5
SEVRAGE 4 à 6 semaines 6 à 8 semaines 4 à 6 semaines 2 à 4 semaines

 

ESPECES GERBILLE HAMSTER RAT
DUREE GESTATION 24 à 26 jrs 15 jrs 21 à 23 jrs
NB DE PETITS /PORTEE 3 à 7 5 à 9 8 à 14
SEVRAGE 20 à 30 jrs 20 à 25 jrs 3 à 4 semaines

 

LES DYSTOCIES : Exceptionnelles chez les lapins , rats et souris

 

CHEZ LES CHINCHILLAS ET COBAYES : les femelles doivent être mises à la reproduction avant 6 mois pour éviter ossification de la symphyse pubienne.

 

A noter :

  • chez les COBAYES et les LAPINES, le risque de TOXEMIE DE GESTATION au cours du dernier tiers de gestation, provoqué par le poids et le volume trop important des fœtus qui déplacent les organes abdominaux et provoquent une ischémie viscérale et CIVD. Signes non spécifiques : apathie , anorexie , hypoglycémie, urine acide , troubles neurologiques. Pronostic très réservé
  • chez les LAPINES, le risque d’hypocalcémie juste avant la mise bas : prostration, anorexie, hypothermie, évoluant vers paraplégie et mort. L’hypocalcémie ne déclenche pas de tremblements ou de tétanie chez les lapins.

 

 

 

CHEZ LES REPTILES

Le rétention d’œuf est très fréquente (30% des femelles en captivité).

Monter la température du terrarium à 30°C.

Faire un nid avec de la paille, du foin ou de la terre. S’il n’est pas réalisé par l’animal, les tortues et les lézards ont besoin d’un nid pour pondre.

 

 

 

CHEZ LES OISEAUX

Les dystocies sont fréquentes notamment chez les perruches callopsittes. Mettre l’oiseau dans une pièce au calme et dans la pénombre. Humidifier la pièce en faisant chauffer une casserole d’eau.

 

Télécharger la fiche conseil.

 

© Copyright -