Introduction

Un accident, hélas, est vite arrivé et il est recommandé d'être toujours en mesure de donner les premiers soins à votre compagnon en cas de nécessité.

De plus, vous pouvez rencontrer des animaux blessés sur la route, atteints par des plombs de chasseurs, ou encore victimes de pièges. Mais attention... un animal blessé, surtout s'il s'agit d'un chien ou d'un chat qui ne vous connaît pas (ou à plus forte raison d'un animal sauvage), est un animal qui souffre et qui est souvent terrorisé.

Cela peut entraîner une réaction de défense envers vous, même si votre intention est de lui porter secours. Soyez donc très prudent, pour ne pas vous faire mordre.

Ce guide vous aidera à connaître les gestes qui sauvent et les choses à faire et à ne pas faire, ainsi que les gestes d'entretien pour votre compagnon.

La première partie de ce guide abordera le chat et le chien comme exemple. La seconde partie sera consacrée aux particularités des rongeurs et autres petits compagnons .

 

Attention : Le secouriste ne se substitue en aucun cas au vétérinaire, celui-ci doit rester votre interlocuteur privilégié.

 

Lorsque vous êtes témoin d'un accident sur la voie publique mettant en cause un ou plusieurs animaux, les réflexes à avoir sont les même q'un secouriste humain. Les premiers gestes du secouriste seront de protéger l'animal et la zone de l'accident, de prévenir les structures adéquates et de pratiquer les premiers gestes simples permettant de maintenir l'animal en vie.

 

Protéger :

il s'agit d'éviter un "suracccident" en mettant en place un périmètre de sécurité. Si l'animal se laisse manipuler, assurer un périmètre de sécurité avec l'aide d'autres personnes et déplacer l'animal dans une zone plus sure ; Si l'animal ne se laisse pas approcher, baliser la zone et dévier la circulation si besoin. Appeler les sapeurs-pompiers, la police ou les gendarmes.

 

Chez l'animal, la douleur peut être cause d'agressivité et donc de risque de morsure pour l'homme.

 

Alerter :

Le plus souvent, il vaut mieux faire appel à un vétérinaire ou à un service d'urgence animalière qui viendra chercher l'animal, plutôt que de tenter de tout faire soi-même...

  • Qui prévenir ?
    Si l’animal présente un danger pour la population ou si son propriétaire n’est pas présent, appeler les services de secours par le 112 ;
    Si l’animal ne présente aucun danger et que son propriétaire est connu, appeler le vétérinaire le plus proche ou la clinique vétérinaire de garde la plus proche (nuit et jours fériés).
  • Le message devra comporter 5 points : —
    • Origine de l'appel,
    • Lieu de l'accident avec le plus de précisions possible,
    • Nature de l'évènement (chute, accident de la voie publique, nombre d'animaux concernés avec leur description),
    • Risques éventuels (incendie, effondrement, morsure, humain blessé),
    • Appréciation de l'état de l'animal et des soins déjà pratiqués.
       

    Le message doit être énoncé avec simplicité, sans précipitation et répéter le message dans sa totalité afin d'être sûr que votre interlocuteur a perçu le message dans son intégralité et l’a bien compris.